A est une vache ?

Temps de lecture : 2 minutes
©Patrice Lumeau

A est une vache…
Plus précisément une tête de vache, ou de taureau, ou de bœuf. Renversez votre A, et vous la verrez : la tête triangulaire de l’animal et ses deux cornes.
Ce n’est pas un hasard si A ressemble à une tête de vache. Car notre première lettre de l’alphabet vient de là : d’une tête de vache, représentée sur un jeton mésopotamien. Vache, à l’époque, se disait « Aleph ».
Ce seraient les grecs qui auraient décidé de prendre ce pictogramme « Aleph » pour en faire une voyelle, alpha, dont le son est [a].
L’alphabet, la base de notre écriture et, en grande partie, de notre culture « occidentale », commence donc par la vache. Suivie de « Beth », qui signifie la maison. La vache précède la maison, joli symbole !
Si des groupes d’humains ne s’étaient pas sédentarisés du côté de la Mésopotamie il y a 10 000 ans, s’ils n’avaient pas inventé l’agriculture et l’élevage, ils n’auraient pas eu de maisons fixes, pas fait d’échanges commerciaux, et peut-être pas inventé l’écriture. Et au lieu d’écrire ici, je serais chasseuse-cueilleuse, occupée à trouver ma pitance de la journée…
Je défends l’idée que l’élevage, et donc la consommation de ses produits, n’est pas qu’une affaire de besoins nutritionnels, de protéines et de fer… C’est aussi de l’Histoire, de la Culture, qu’aucune création de laboratoire ne pourra remplacer. Je n’imagine pas un instant un monde sans animaux d’élevage, des bocages sans vaches, des marais sans bœufs, des montagnes sans moutons, des landes sans chèvres… Même si cela impose parfois, le plus humainement possible, de leur ôter la vie…



Mon parcours

De formation scientifique, docteur en biochimie, je suis journaliste depuis 25 ans. D’abord en sciences, puis en agriculture. Après avoir été rédactrice salariée d’un journal agricole départemental (Agriculture 44, puis Loire-Atlantique agricole), je suis journaliste indépendante depuis mars 2020. Je travaille pour la rédaction web de Réussir, mais je recherche d’autres collaborations. A est une vache est l’entreprise que j’ai créée pour proposer divers services de rédaction : des articles de blog, des contenus pour les réseaux sociaux et des newsletters. C’est aussi sous cette “enseigne” que je poste ici des articles de presse et que j’écris quelques « histoires de vaches ». Je m’intéresse en particulier aux bovins et à la place de ces animaux dans notre Histoire humaine.

Pour me contacter :
catherine@aestunevache.com ou sur twitter et facebook